• ...

    Il faudra voter, au plus tôt, une loi qui vise à ne plus autoriser sur le territoire national que les offices religieux célébrés en langue française. Et cela que l'on soit Juif, chrétien, ou autre. Je pense qu'il serait à votre honneur de faire œuvre d'éducation. La langue française est notre seule base possible d'entente cordiale et de fondement de nos institutions. Cessez donc vos langagismes, vos verbiages, vos bric à brac culturels d'arrière cuisines et de basse cours. Evoluez donc un peu. Mettez donc un point d'orgue à vous encrez dans la modernité. Il est urgent d'en finir avec l'Ancien Régime, et qu'il soit national ou d'importation. Libérés nous de vos œillères de frustrés de grands trônes. Laissez pissez les gens heureux. Tentez de vous réunir, une fois pour toute en une seule Eglise, et par religion (si j'ose dire). Avant de cracher sur les discours du gros tas de merde du Vatican, d'Israël, du monde Arabe ou autre, Prenez en charge vos parts de responsabilité. Assumez, mesdames et Messieurs les Juifs, les Chrétiens, les Musulmans et les autres, vos devoirs de citoyenneté, le droit qu'on les individus et les peuples à la liberté et la justice. Acharnez vous à vous encrer dans la pauvreté et le partage, avant que de mettre en avant, sous le regard des jeunes générations, vos guéguerres de chef chefs qui ne revent que de pouvoir absolu. Par pitié, de grace, un peu d'humilité. Le silence, oui, le silence, fermez donc un peu vos sales gueules. Laissez vivre les gens heureux. Tentez plutôt, après avoir trouver parmis chacunes de vos communautés un representant national, de vous etablir en gardiens des religions modérées, unies et françaises, avant que de toujours écouter à l'étranger les discours de celui-ci, de celui là, les appels à la Fatwa de celui-ci ou de celui la , les bules et les conciles de tel autre. Tentez d'être independant, autonome, libre, vous grandiriez, par là, vos religions et notre patries. Par pitié, de grace, n'alimenter plus, n'activer plus les braises des guerres. Occupez vous des peuples en bas de chez vous, sous vos fenêtres, dans vos quartiers et sous la bannière de la Démocratie et de la Republique. Ou bien alors, cassez vous.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :