• ...

    Mais, j'y pense. Il faudra que j'en parle à Sarko. Toutes ses barres HLM. Regardez les donc, Hautes Gens de Politique, regardez les. Elles ont déjà tant de courcives. Pourquoi les detruire ?  Pourquoi financer à hauteur de Miliards de nouvelles prisons ? Faisons, Grand gens, avec nos moyens, imaginons, recyclons, créativisons nos objectifs. Ne serait t-il pas plus simple, mes frères, d'ajouter grilles aux portes et aux fenêtres, passe plats, chiottes integréds. Là, un deputé. La, un senateur. Peut-être, ici, un conseiller reginal. Ou bien non. Un ministre. L'air frais du matin le fera courrir comme de coutume. Il est pressé. Il ne sera point sur liste d'attente. Tout au fond, par contre, je vois bien vaste baie vitrée pour plonger deux, trois requins. Par là, j'imagine une cuisine et un cage à lion. Il faudra laisser case pour chauve souris, pigeons et tourterelles. Pour cette partie, laissez cela en attente, je vous prie. Les hirondelles reviendront. Je rêve de gorilles en semi liberté envoyant cahouettes à qui voudrait. Frères et sours, prions. Que ce projet puisse prendre forme. De grand murs vegetals et nous voyagerons de Cayenne au Antilles et, ici, tiens, Papouville ? Je ne le reconnait point. Il a changé. La prison, vous change un homme. C'est triste. Partons. Et lui ? Là ! Tend pas le doigt. C'est sale. Que d'argent economisé. Je suis bien sûr que nous aurons des tollier benevolles, et les touristes financeront bien l'avancée des projets. Que de temples elevés, temoignage, memoire, spectacle vivant des especes disparaissantes. Les budget economisés serait enfin affectés à l'education et à la recherche, et non plus, seulement, à leur toilettage. Non. Nus. Ils seront bien. Et dans les locaux et appart's luxurieuse qui serait rendus libre, dans beau quartier, je veux dire, que feront nous ? Nous pourions y loger nos dernier combatants indigènes ou bien leurs descendants. Ils sont, là, chez nous, ai-je entendu dire, il y en a prés d'ici. Cela existe ? Cela serait bien que roue tourne un peu. Il n'y a plus d'eau.  Coupée.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :