• ...

    J'étais face au miroir. Je me demandais si j'avais à ce point là avancé en travail pour en être à ce stade. Un Delamerde de Plus devenu intérieur, referant méditatif. Plus terrifiant encore, devenu moitié de moi, être que je devrais supporter jusqu'au bout de ma vie. Mon regard, mon esprit dirigé par le docteur Delamerde de Plus. Moi et lui intérieur devenu couple. Un partenaire de vie non désiré. Mon corps phagocyté. Plus tard sur mon sofa, une pendule face à moi. Le tic tac, je l'entendais en moi. Je visualisais un écoulement d'eau, une goutte, le temps intérieur, je me disais. Bientôt, j'entendrais le grincement que font les astres célestes dans leurs rotations sur des rails invisibles. Terrifiant. Un docteur Delamerde de Plus à cela de singulier qu'il ajoute des hallucinations auditives à votre tableau déjà très chargé. Plus tard je marcherais. Bientôt je ne maîtrisais plus mes yeux. Ils se balançaient à droite à gauche, en haut en bas. Bientôt ils seraient comme l'aiguille d'un sismographe. Les indicateurs d'une modification de terrain dû à une certaine approche de la psychanalyse. Simplement, mes yeux dégueulaient le Delamerdisme.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :